Exclusivement destiné aux plus de 18 ans.
Répondue
Bonjour, Ma maman de bientôt 65 souffre de nombreuses douleurs. La liste des médicaments qu'elle doit prendre est très longue, et afin d'explorer des pistes plus naturelles, je souhaiterais savoir s'il y a des interactions avec ces médicaments et le CBD : Nobiten, Coversyl, Asaflow, Totalip, L-Thyroxin, Metformax, Esomeprazole, Tramadol et Trazodone. Elle souhaiterait pouvoir faire un essai de Vapotage de cannabis à base de CBD.... Y-aurait-il un risque pour sa santé? Merci d'avance
posée dans Autres

1 Réponse

Bonjour, La majorité des patients qui souhaitent commencer un traitement par cannabinoïdes sont polymédicés avec des médicaments appartenant à différentes familles pharmacologiques, avec des interactions fréquentes entre eux, qui peuvent dans certains cas nuire à la santé du patient. De nombreux facteurs peuvent influencer ou déterminer les interactions entre les médicaments ou les substances actives, et même les variables biométriques de chaque individu. Parfois, un médicament peut annuler complètement ou partiellement un autre médicament ou d’autres, de sorte que nous l’administrons de manière inefficace, sans résultat thérapeutique ou uniquement avec l’apparition d’effets secondaires. Il se peut également que le résultat de l'interaction soit une augmentation de la drogue du sang, ce qui peut signifier une augmentation de son effet. Les cannabinoïdes sont des substances inhibitrices du cytochrome P450 (CYP), qui est probablement le système enzymatique le plus pertinent pour le métabolisme des substances tant endogènes que xénobiotiques. Le CYP450 est une très grande famille de gènes du CYP regroupés en différentes familles et sous-familles en fonction du degré d'homologie des gènes qui les codent. Dans l’être humain, il existe 16 familles et 29 sous-familles, avec un total de 50 gènes du CYP individualisés. Les gènes appartenant aux familles 1, 2 et 3 sont les plus directement impliqués dans le métabolisme des médicaments. Spécifiquement, les CYP1A2, CYP2A6, CYP2B6, CYP2C9, CYP2C19, CYP2D6, CYP2E1 et CYP3A4 sont responsables du métabolisme de plus de 60% des médicaments actuellement utilisés en clinique, ce qui représente un pourcentage très élevé. L'inhibition du CYP générée par les cannabinoïdes peut modifier le métabolisme de tout médicament métabolisé dans le foie par le biais du CYP. Les données publiées jusqu’à présent sur cette question indiquent que l’interaction du CBD commence à des doses élevées, ce qui correspond à 25 mg / kg / jour. Nous pensons qu'aux doses généralement utilisées pour la plupart des pathologies, il ne faut pas s'attendre à des interactions, mais nous devons être conscients et évaluer l'évolution des patients polymédiqués lors de l'introduction de cannabinoïdes. Nous conseillons un contrôle médical, car des effets secondaires peuvent apparaître. Le médicament actuel est sûr de générer des interactions entre les médicaments et des effets indésirables probables. Nous recommandons pour le traitement de la douleur d’utiliser le THC et le CBD dans la même proportion ou rapport de 1/1. On réussit de cette façon à obtenir la puissance analgésique la plus élevée. Le traitement doit être commencé avec des proportions de THC / CBD de 1/2 jusqu'à ce que la tolérance correcte aux effets du THC soit vérifiée, sans l'apparition d'un effet psychoactif. Graduellement, si nécessaire, la dose de THC est augmentée jusqu'à l'égalisation de la dose de CBD, c'est-à-dire un rapport 1/1. Parfois, il n'est pas nécessaire d'atteindre le ratio 1/1, pour obtenir un effet analgésique, mais selon la plupart des études, le rapport 1/1 est le plus efficace. Si l’on utilise que du CBD, l’effet analgésique n’est pas aussi puissant, mais il peut parfois s'avérer suffisant, selon l’intensité de la douleur. Le CBD apporte un effet anti-inflammatoire qui sera utile également. L’utilisation de CBD et THC est donc conseillée pour traiter la douleur, dans une proportion ou ratio de 1/1 tant que le patient le tolère bien. Cependant le patient ne tolère pas toujours bien ce ratio, et il est alors nécessaire de commencer avec des doses plus grandes de CBD que de THC. Il est possible de commencer le traitement avec uniquement du huile et capsules de CBD (60 mg par jour, divisé en 3 prises), et d'étudier ensuite la nécessité d’y associer le THC pour le contrôle de la douleur. Le dosage doit être calculé en fonction du poids du patient. Nous pouvons vaper si nous savons fumer ou inhaler de la vapeur. Les non-fumeurs ont généralement du mal à vapoter correctement. Il est difficile d’atteindre certaines doses de CBD avec les liquides qui sont commercialisés avec le CBD, et les liquides les plus concentrés sont très chers, à mon avis. Cordialement, Dr Garcia de Palau
Alchimia Solidària vous présente son service de consultations au sujet du cannabis médical, un espace du blog créé afin d’aider les patients à résoudre n’importe quel doute sur les nombreuses applications et indications médicinales du cannabis ou de ses principes actifs (CBD, THC..), en association avec le Dr. García de Palau. Dr. García de Palau
Alchimia CBD Shop