Exclusivement destiné aux plus de 18 ans.
Répondue
Bonjour, J'ai 28 ans et sous Keppra 500mg depuis mes 17 ans suite au diagnostique d'une épilepsie juvénile. Ce n'est rien comparé à certains j'en suis consciente, mais un traitement naturel me conviendrait mieux par rapport à mon autre problématique qui est le psoriasis :) Au départ 2 comprimés par jour, j'ai eu beaucoup de somnolences et j'ai pris la liberté de ne prendre qu'un comprimés par jour (Au bout d'un an environ). Là depuis presque 2 ans j'ai repris une liberté, je casse mon comprimé en 2 donc je suis à 250mg par jour de keppra. J'ai parfois l'impression que rien que le fait de ne plus avoir de cachet peut me faire avoir deux trois spasmes, c'est arrivé quelques fois, plus du tout depuis longtemps, et je me demande si j'ai vraiment besoin du Keppra ou si psychologiquement il me rassure (bien que je le déteste!). La question est: l'huile de CBD peut-elle agir en remplacement du levetiracetam ou rien à voir? Je ne connais pas l'action des différentes molécules et je ne trouve pas vraiment de cas où les gens demandent la CBD pour de l'épilepsie bénigne... Je vous remercie d'avance et souhaite une bonne continuation à tous dans leurs recherches. Cordialement
posée dans Cancer / Oncologie / Chimiothérapie

1 Réponse

Bonjour,
Nous traitons actuellement des patients qui subissent des épilepsies réfractaires; il s’agit d’enfants dans la majorité des cas. Il n'y a pas d'expérience avec d'autres types d'épilepsie non réfractaire, bien qu'il soit très possible que le traitement aux cannabinoïdes soit efficace pour les épilepsies non réfractaires. Bien que ces épilepsies soient bien contrôlées par les antiépileptiques conventionnels.
Un autre problème est de remplacer le traitement dans ce cas par le CBD (cannabidiol) et de laisser le lévétiracétam. Cela serait possible si la CDB parvient à contrôler les crises. L'avantage est l'absence d'effets secondaires. Le CBD peut faire baisser la tension artérielle et générer de la constipation.
Le traitement est effectué d’abord avec du CBD, avec des huiles riches en CBD, puis avec différentes concentrations et proportions de THC et de CBD, selon les besoins de chaque patient et les résultats obtenus avec le CBD. Le traitement est complémentaire à celui prescrit par le neurologue et, en fonction des résultats, on modifie les dosages des antiépileptiques.
Pour évaluer la prescription d’un traitement avec des cannabinoïdes, il est important d’étudier la documentation médicale de chaque cas particulier. Actuellement, il n'y a que des données sur l'utilisation de la CDB à court terme, et la plupart des informations restent précliniques, mais il y a des preuves écrites de l’emploi du cannabis comme remède générique de l’épilepsie depuis des milliers d’années.
Nous venons de publier les résultats du seul essai clinique ayant étudié l'utilisation du CBD dans les épilepsies réfractaires chez des enfants atteints du syndrome de Dravet, ou Lennox-Gastaut, avec des résultats très intéressants.
Il est possible d’initier un traitement avec des cannabinoïdes, vu leur basse toxicité et l’absence d’effets secondaires importants qui pourraient en limiter l’utilisation. Les produits de Cannabidiol comme du huile et capsules de CBD peuvent être achetés en ligne, mais les produits avec plus de 0,2% de THC sont illégaux dans la plupart des pays.
Cordialement,
Dr Garcia de Palau
Alchimia Solidària vous présente son service de consultations au sujet du cannabis médical, un espace du blog créé afin d’aider les patients à résoudre n’importe quel doute sur les nombreuses applications et indications médicinales du cannabis ou de ses principes actifs (CBD, THC..), en association avec le Dr. García de Palau. Dr. García de Palau
Alchimia CBD Shop